Acharnement des ONG internationales de protection de l’environnement

Depuis son lancement, le projet CAMVERT fait face à une campagne de désinformation inexplicable et massive soutenue par des ONG de protection de l’environnement. Au-delà de la défense de forêts et de la protection de la diversité biologique et des peuples autochtones, ces ONG mènent une bataille contre le développement du secteur agroindustriel camerounais. Depuis quelques années, elles sont passées maître dans l’art de la répression des entreprises agroindustrielles nationales le cas d’Hévéa Sud en dit long.

Loin de protéger l’environnement, ces ONG en l’occurrence Green Peace sont des prévaricateurs au service des multinationales dont l’objectif principal est de maintenir l’Afrique dans la dépendance alimentaire. Conséquence, les pays africains en général et le Cameroun en particulier sont tenus à exporter la plupart de leurs produits de consommation en occident. Le capitalisme et écologie étant paradoxalement, ou malheureusement, les deux faces de la même pièce, l’Occident, en association avec les ONG ont pour seul objectif de maintenir l’Afrique dans la pauvreté.

Les desseins malsains de ces ONG de protection, exposent au grand jour escroquerie, l’entourloupe et le canular qui est développé autour des idéaux de protection de l’environnement. Cela explique l’acharnement de ces dernières. Tout en reconnaissant l’importance de la préservation des écosystèmes, la « déshumanisation » de ces territoires au nom du développement durable cache les fantasmes idylliques des occidentaux d’une Afrique sauvage et luxuriante réservée aux safaris pour les vacances et tourismes.

Related Posts

Convention CAMVERT- ONG- CAMPO MA’AN

Le protocole de collaboration entre dix ONG locales de la réserve de faune de Campo-Ma’an et CAMVERT a été  signé à kribi le 08 mai 2020. Pour les ONG Camerounaises : SDD, CEPFILD, CADER, CDLA, APED, BACUDA, KUDU, AWU, WEC-SD, BASS-PROTOMAR, et ONED réunis...

Lancement des travaux du projet CAMVERT

La mise en terre des premiers plants sur une superficie de 1500 ha  a été engagée officiellement  le 12 septembre 2020  dans l’arrondissement de CAMPO (département du Dja et Lobo). L’acte qui symbolise la mise en œuvre du projet  a été posé à la fois par les autorités...

Chose dite chose faite

Chose dite chose faite

Le geste de la société Camvert est la concrétisation des promesses faite dans le cadre programme de surveillance et de suivi environnemental du projet. Projet inclusif, Camvert a signé des cahiers de charges avec toutes les communautés. L’Etat ne pouvant pas être...

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.